• Adoptons gaiement

    Article pour le Gri-Gri International, fin 2007<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    Rubrique : Con de blanc<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Adoptons gaiement !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Et dire que je ne voulais surtout pas parler de l’affaire des faux-vrais orphelins du Tchad ! Ce, parce qu’elle permet à Idriss Deby, pas vraiment un « gentil » celui-là, de redorer son blason à peu de frais. Mais bon, vue la pétarade médiatique actuelle, faut bien que je m’y mette moi aussi. Avec, d’abord, une interrogation majeure : je n’arrive pas très bien à comprendre comment les Français, qui ont voté majoritairement voici quatre mois pour un président anti-immigration, peuvent aujourd’hui défendre des gens qui s’apprêtaient à faire rentrer clandestinement une centaine de petits « bougnoules » dans leur beau pays !

    <o:p> </o:p>

    OK, ces métèques sont aussi et surtout des enfants annoncés comme orphelins. Sniff… Mais alors, pourquoi a-t-on plusieurs milliers de candidats français insatisfaits à l’adoption, cause majeure du bidule de N’Djamena, quand nous disposons, chez nous, de bons petits Gaulois en nombre, nous dit-on, suffisant ? Une langue particulièrement mauvaise a glissé dans mon oreille attentive que c’était pour maintenir le boulot des gens qui s’occupent des orphelins, familles d’accueil professionnelles comme centres spécialisés… J’ai cherché des chiffres, je n’en ai point trouvé : côté statistiques, nous sommes mieux renseignés sur les orphelins de Russie, de Chine ou de Roumanie que sur les nôtres. J’ai quand même relevé quelques indications partielles, notamment chez les Québécois, autre peuplade vachement adoptive : c’est pas chez les Nègres tout d’abord que les Blancs se sont approvisionnés en orphelins. Ils ont, au commencement de l’internationalisation de leurs adoptions, fait dans l’Européen central puis dans l’Asiatique. Et ce n’est qu’après la fermeture des magasins, notamment vietnamiens, qu’ils se sont tournés vers l’Afrique subsaharienne. En se souvenant probablement du passé, lorsque les Blancs transplantaient les populations par cargos entiers…

    <o:p> </o:p>

    C’est pas tout, rassurez-vous : faites comme moi, tapez « adoption » sur Google ou tout autre moteur de recherche utilisé par les Blancs et faites vos propres statistiques en comptant les références à des animaux et celles qui concernent les enfants : kif kif bourricot, comme on disait autrefois, chats, chiens, orphelins, même combat ! 30 millions d’amis, l’émission vedette des animaux à la télé de France et de Navarre, a failli disparaître voici deux ou trois ans. Elle aurait dû ajouter une rubrique « orphelins », succès garanti ! Surtout si, en plus, vous évoquez systématiquement le cas tragique des couples homosexuels privés d’adoption : car, dans la Blanchitude profonde, on se préoccupe moins d’éthique –aller chercher (j’allais écrire « acheter »…) ses futurs gamins chez les pauvres, ça manque quand même pas mal de classe, non ?-  on se préoccupe donc moins d’éthique que de ce grave problème des gais (les lesbiennes, les veinardes !, peuvent procréer par fécondation in vitro). Là aussi, faites vos propres statistiques, c’est révélateur…

    <o:p> </o:p>

    Comme l’est le silence de notre grandissime Bernard Kouchner : le Darfour est pourtant son dernier dada tandis que ses amis de Médecins du Monde font, eux aussi, dans l’adoption (mieux vaut compter les ONG qui n’en font pas, c’est plus rapide…). Il ne ramène pas sa fraise, certes, mais je ne l’ai pas non plus entendu condamner fermement les Zoé’s boys and girls. Ni, d’ailleurs, leurs clients bien sous tous rapports qui attendaient la cargaison dans un aérodrome provincial quasi secret et qui, théoriquement, relèvent des Assises. Théoriquement…<o:p></o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :