• Afrique : les socialistes français toujours fou !

    Article pour le Gri-Gri International, début 2008<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    Rubrique : Con de blanc<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Afrique : Les socialistes français toujours fous<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    « La solution, c'est que les villageois se développent dans leur village » Mais pourquoi ce con de Blanc nous balance cette stupidité, allez vous vous demander ? Parce que, tout bêtement, ça vient de ressortir : sachez qu’un Marc Bied-Chareton, « géographe », a donné une interview au journal Le Monde le 13 janvier dernier. Interview qu’une Elisabeth Bied-Charenton s’est empressée de diffuser au sein du Parti socialiste français. L’interview ayant même fait figure de document de base pour une marche socialiste contre le centre de rétention administrative de Maurepas le samedi 16 janvier, sous la houlette de Sylvie Durand-Savina, secrétaire fédérale du PS aux droits des femmes. Il s’agit donc d’un texte non seulement cautionné mais pris en compte par les socialistes français.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Et que dit-il, ce texte, utilisé ici comme base de solution contre l’immigration ? En résumé : le réchauffement climatique va être catastrophique pour les pays en développement. Il faut donc revoir d’urgence les techniques de production agricole dans ces pays de sorte que leurs habitants restent chez eux au lieu de venir chez nous après avoir créé d’immenses bidonvilles dans les banlieues de leurs grandes villes.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La thèse n’est évidemment pas neuve puisque créée par feu le professeur Dumont, ex-collaborateur du régime de Vichy (ce que les écologistes et les socialistes français qui le prennent pour un gourou ont perdu de vue) et auteur, dans les années 1960, du fameux livre L’Afrique est mal partie. Dans lequel, justement, il prônait la villagisation forcée des masses africaines. Je proteste donc contre la rediffusion de la thèse en relevant qu’on n’a jamais vu d’industrialisation se produire en milieu rural disséminé et que vouloir forcer les villageois africains à rester chez eux est fascisant. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Voici la réponse de dame Bied-Chareton : « Il ne s'agit pas d'opposer industrialisation et agriculture mais simplement de voir que tous les agriculteurs qui souhaitent le rester, ou le redevenir, puissent le faire et en même temps participer à l'équilibre écologique qui amène la reforestation. En effet ta remarque sur la paysannerie sous-développée, coupable de la déforestation, est particulièrement choquante quand on voit les efforts actuels des sociétés villageoises. Mais sans doute y a t il longtemps que tu n'es pas allé en Afrique et tu n'es plus au courant de l'actualité de ces pays »<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le PS –si du moins la dame est vraiment représentative de l’espèce- persiste donc et signe. En ajoutant que quiconque n’est pas d’accord est incompétent et n’y connaît rien. Restez donc cul terreux, les gars ! Il n’y a pratiquement plus d’agriculteurs en Occident (même en France) et le développement asiatique n’est permis à cette vitesse que parce qu’il y a exode rural. Et la seule réponse de ces Français « socialistes et compétents » est de refuser l’évolution. Plus d’ailleurs parce que cet exode rural comporte un volet immigration que parce que le sort des paysans arrivant en ville n’est pas facile quand il y a du chômage – ou un exode très rapide, ce qui revient au même au niveau de la pression sur les salaires urbains. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Bêtement, moi con de Blanc incompétent et mal informé, j’aurais donc aidé les Africains à s’industrialiser puisque, enfin, il y a concentrations urbaines. Ben non ! On va vous aider –comment, ça, c’est une autre histoire ?!- non seulement à rester dans vos cases, mais en plus à y retourner. D’où vous pourrez suivre le développement du reste du Monde en regardant passer les avions sur vos têtes et en écoutant la radio. Haut les cœurs !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

     <o:p></o:p>


  • Commentaires

    1
    visiteur_Marc Bied-C
    Mardi 5 Février 2008 à 15:47
    c'est curieux de se faire traiter de con par quelqu'un qui ne comprend rien au d?loppement;de plus, j'exprime une pens?personnelle et pas celle des socialistes qui n'ont rien dit jusqu'?r?nt sur ces questions de sous alimentation, d?adation des ressources naturelles et changement climatique.Je suis ?a disposition des lecteurs pour dialoguer s?eusement.Marc Bied-Charreton
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :