• campagne électorale 2012 : que faire en cas de duel Sarko/Hollande au 2e tour ?

     

    Campagne électorale 2012 – 8

    Que faire en cas de Sarkozy/hollande au 2e tour ?

     

    Selon les sondages actuels, vous êtes 65% à n’aimer ni Sarkozy, ni Hollande. Et, pourtant, selon les mêmes sondages, vous vous apprêtez à amener ces deux zozos au 2e tour de la prochaine présidentielle française. Il y a quelque chose qui ne va donc pas chez vous, comme une impossibilité à donner corps à vos pensées profondes, quelque chose qui vous rend plus moutonniers que les moutons de Panurge : en ne le voulant pas, vous sautez allégrement dans un quinquennat qui, tel que présenté (Hollande ou Sarkozy 2), vous amène tout droit dans le mur. Soit dans l’explosion, au détriment de l’Occident, du système ultra libéral qui le gouverne depuis 30 ans de manière fort peu démocratique en plus : médias totalement aux ordres, contournement de vos décisions électorales (voir le référendum sur le changement de constitution européenne) et, aujourd’hui, souveraineté basique retirée au profit de la technostructure (vos budgets soumis au contrôle de la Commission européenne)

    Vous avez pourtant le choix : à droite, vous pouvez opter pour Marine Le Pen ou Bayrou, une souverainiste ou un européaniste moins ultra libéral que Sarkozy. Et à gauche, vous avez un Front de Gauche justement qui marque réellement une rupture avec l’ultra libéralisme qui vous conduit tout droit et très rapidement au déclin. Et j’oublie les « petits » candidats qui n’auront sans doute pas leurs 500 signatures. Bref, vous n’êtes pas obligés de voter pour des gens que vous n’aimez pas !

    Mais vous allez le faire et, au second tour, réitérerez donc votre acte masochiste du 1er tour. Ne lisez donc pas la suite, ça ne vous concerne plus. Ca concerne ceux qui donneront corps à leurs envies en mai prochain. Et qui, vraisemblablement, perdront au 1er tour. Que faire alors au second, avec un match « infernal » (au sens dantesque du terme) entre un président candidat au renouvellement du pire mandat présidentiel de la 5e République et un social-libéral se disant social-démocrate et s’apprêtant à ne rien changer de fondamental dans ce pire mandat de la 5e République.

    A vrai dire, je n’en sais rien. A droite ceux qui voulaient Marine auront du mal à soutenir Nicolas. Quant à ceux qui voulaient Bayrou, sans doute se répartiront-ils entre Sarko (les riches), Hollande (les moins riches) et l’abstention.  A gauche et pour l’instant, je ne vois guère pourquoi ceux qui voulaient Mélenchon voteront Hollande avec enthousiasme, s’ils votent pour lui. En l’état actuel des choses, le risque pour Hollande est grand de voir une notable partie des électeurs de Mélenchon s’abstenir ou voter blanc. Et c’est aux législatives que se régleront sans doute une bonne partie des comptes : j’en reviens à ce que j’ai déjà écrit dans ce blog, à savoir que le futur président de la République française aura du mal à gouverner sereinement !

    Sauf, bien sûr, si vous décidez enfin de laisser libre cours à vos pensées profondes en envoyant au second tour des candidats moins catastrophiques que les deux favoris d’aujourd’hui. Dire que j’y crois serait mentir…

    Notez pour conclure qu’après mes problèmes de connexion, enfin réglés, je parts en vacances pour 15 jours.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :