• Et si Dieu existait vraiment ? 2

    Et si Dieu existait vraiment (2)

     

    Précédemment, je vous disais d'abord que, si Dieu existait, il se préoccuperait moins des croyants que des gents intelligents et, qu'ensuite, il n'aurait que faire des âmes enrichies, à la manière humaine de comprendre le sens "enrichi" Voyons à présent ce que seraient des âmes vivantes et influentes sur nous, les vivants, en cette année 2010 : Nous commençons très doucement à douter d'un peu de tout ce qui fait notre histoire. Parce que, d'abord, nos découvertes les plus récentes mettent en cause la dite histoire et qu'ainsi, nous venons par exemple d'apprendre que les hommes de Neandertal s'étaient très probablement croisés avec les Homo Sapiens jusqu'à disparaître dans ce croisement alors que nous pensions, jusqu'aux dernières découvertes, qu'il s'agissait d'une espèce (l'homme de Neandertal) tout à fait incapable de se reproduire avec son cousin Sapiens. De même venons-nous d'apprendre (Sciences & Vie de juin 2010) que l'homme ne descendait pas du singe mais que le singe descendait...de l'homme ! Bref, tout est à revoir dans nos croyances ! Sauf que, depuis que nous nous connaissons (l'Histoire, donc la vie de l'homme racontée par écrit), nous savons que nous n'avons cessé d'évoluer. Et que donc nos ancêtre les plus éloignés étaient des bêtes féroces à côté de nous, CQFD !

    Deuxième élément de notre savoir d'aujourd'hui, nous savons aussi que nos dits ancêtres étaient beaucoup plus nombreux que nous bien que nous soyons, aujourd'hui, bien plus nombreux par génération qu'ils ne l'étaient. Grosso modo, nous sommes 6 milliards d'habitants sur Terre aujourd'hui sur 80 milliards d'humains qui ont foulé le sol de notre planète depuis que l'homme (le Sapiens) existe. Donc 74 milliards d'imbéciles pour quelques centaines de millions de véritables humains dignes de ce nom en 2010 ! C'est vous dire le travail d'un Dieu véritable, cherchant à faire que l'homme lui ressemble...

    Nous croyons par ailleurs, puisque nous croyons très majoritairement -et depuis des dizaines de millénaires- que notre âme survit à la destruction de notre corps, que ces 74 milliards de bêtes féroces président à notre destinée puisqu'aujourd'hui encore, la majorité des humains (Asiatiques plus l'immense majorité des Africains) croient en une destinée présidée par leurs ancêtres. Depuis cette croyance, il y eut celle en des Dieux divers et variés, puis en celle d'une divinité unique, ces évolutions étant toutes liées à l'évolution de l'homme et non à celle des Dieux.

    Bref, nous sommes toujours à la recherche de Dieu, comme, je le suppose, toutes les espèces pensantes de tous les Univers que nous ne faisons qu'entrevoir. Et Dieu très certainement il y a pour expliquer les immensités de ces univers parallèles que nos calculs mathématiques font apparaître. L'Infini, "les Infinis", nous dépassent de bien trop loin pour que nous puissions nier Son existence ou Ses existences. Peut-être crée-t-il sans se connaître ou peut-être n'existe-t-il que pour créer. Et peut-être nous trompons-nous de A à Z sur la survie de nos âmes. Mais peut-être aussi ne nous trompons-nous pas ?

    Quoi qu'il en soit et en imaginant que nos âmes subsistent à nos corps, nous serions alors en présence de 74 milliards d'âmes stupides face à quelques centaines de millions d'âmes évoluées au plus. L'Enfer ! Soit le règne du machisme le plus stupide (fondé sur la force musculaire), celui aussi des pensées les plus répandues, aussi crétines soient-elles (tel l'absolutisme religieux) et des réflexes les plus cons de notre histoire (tel celui de l'armement pour "se défendre")

    Que pouvons-nous, nous ces quelques centaines de millions d'âmes vivantes, pour contrer ces milliards d'âmes mortes ne pensant qu'à deux choses et forcément : soit favoriser leurs successeurs ; soit s'en venger... Comment atteindre le non visible du Cosmos pour les contrer ou pour les changer ? Et leur dire d'œuvrer surtout pour favoriser la volonté d'un Dieu d'abord et avant tout créateur, soit n'intervenant pas dans ses créations, pour que l'une de ses plus belles créations ne sombre pas sous le poids du nombre. Soit sous le poids de l'élitisme, de l'égoïsme et de la cupidité !

    Chacune de vos réponses sera valable, sachant que Dieu, en l'occurrence, ne vous aidera pas : lui, il crée... Et vos prières, et vos pensées, et vos actes, doivent donc tous et tout le temps contrer les réflexes des 74 milliards d'âmes, voire beaucoup plus, qui n'ont pas connu les temps de la compassion et de la compréhension. Ce, tandis qu'une majorité d'humains vivants continue à vivre selon les préceptes de ces 74 milliards d'âmes "perdues" ! La bataille est terrible et nos générations actuelles n'en verront pas la fin. Il faudra des dizaines de milliers d'années avant que ne s'équilibrent, au mieux, "les forces du mal et les forces du bien", le mal régnant en maître 3000 ans après Jésus Christ. Et nous ne deviendrons des Dieux que lorsque nous aurons vaincu ce mal qui est en nous depuis des milliers de générations, fait de préjugés, de refus d'indépendance de réflexion et d'action, d'envie de biens et de pouvoirs matériels, etc.

    Peut-être que, plutôt que prévu, une génération de vivants saura s'unir pour lancer une prière unique de compréhension et de compassion qui bousculera définitivement les mannes de nos ancêtres ? Mais, en cette année 2010, on est loin de cette solidarité humaine qui pourrait, peut-être, accélérer le cours de notre histoire. Contrairement à ce que croient les plus riches et les plus technologiques des humains actuels, on en est loin. Et, pour ma part, je pense que le premier obstacle à surmonter est l'élitisme actuel du genre humain : il est la source de tous les autres maux de l'Humanité...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :