• Investissement

    Investissements directs étrangers : le temps de l'Afrique

    Les chiffres restent déplorables. Mais les perspectives sont enfin souriantes

     

    J'ai hésité avant de décider de vous entretenir des investissements directs étrangers dans le Monde (et en Afrique) en 2013 : les chiffres continuent à être tristement et terriblement médiocres pour le Continent, moins de 60 milliards de dollars par an encore et toujours... Mais en regardant les dits chiffres de près, j'y ai trouvé des tendances qui présentent un intérêt certain.

    La première de ces tendances est l'émergence assez nette d'une Afrique qui s'aventure à l'étranger : les Africains avaient investi hors de leurs frontières un peu moins de 5 milliards  de dollars en 2008, en grande partie du fait des Nord Africains ; ils ont multiplié ce chiffre par plus de deux en 2013 et, cette fois-ci, surtout du fait des Subsahariens, Sud Africains en tête (tableau 1) Voyez maintenant le tableau 2, concernant les investissements réalisés par des Africains dans d'autres pays africains : bien qu'il s'agisse de stocks et non de flux annuels, on voit que l'argent africain représente une part non négligeable des IDE entrant en Afrique. Certains pays, telle la Namibie ou le Togo ne pourraient d'ailleurs pas se passer de ces IDE d'origine africaine. Et, globalement, nous assistons bien au démarrage assez vif des investissements interafricains. Assez vifs car les chiffres de la CNUCED n'intègrent bien évidemment pas le domaine informel qui, là aussi, doit être assez important. Songez par exemple que les Nigérians ont investi officiellement à l'étranger quelques 1,2 milliards de dollars en 2013 alors qu'ils n'en n'ont reçu qu'un peu plus de 5,6 milliards. L'Angola, autre exemple extrême, a connu un désinvestissement étranger global en 2013, moins 4,3 milliards de dollars. Et il a dépensé pour plus de 2 milliards de dollars d'investissements à l'étranger ! Et c'est bien entendu l'Afrique du Sud qui en a fait le plus, avec 5,6 milliards d'IDE "sortant" pour 8,2 milliards de dollars "entrant" Tout cela se traduit par des investissements de toutes sortes tant en Afrique (mines, téléphonie et banques notamment) qu'hors d'Afrique (avec, par exemple, les investissements des multinationales sud africaines)

    Une deuxième tendance semble être l'éveil cette fois-ci de l'intérêt pour l'Afrique des investisseurs non africains. Voyez le tableau 3, recensant le nombre de "greenfield projects" réalisés au cours de deux périodes clé (avant et après la crise de 2008) sous forme d'IDE. Il faut savoir deux choses : un, les investissements directs étrangers recouvrent deux sortes d'investissements : les fusions et acquisitions d'entreprises "transfrontalières", comme disent les statisticiens et ces fameux "greenfield projects" ou création nette d'entreprise. Deux, d'une période à l'autre, deux régions seulement ont vu croître le nombre de ces grands projets créés de toutes pièces, l'Inde (6 contre 4 auparavant) et, surtout, l'Afrique (18 contre 10) Quand on voit la taille de ces projets et l'impact qu'ils ont sur les économies hôtes, il y a là de quoi se réjouir. Voyez l'Amérique latine, concurrent directe de l'Afrique au niveau des types de projets (qui vont de la création d'une industrie complète, type aluminium au Mozambique -période d'avant la crise de 2008- à la création d'une filière de poulets comme celle du Brésil qui a fini par tuer ses promoteurs français) Elle n'est même plus mentionnée à part par les statisticiens, le "reste du monde" englobant tout de même en sus les pays de l'est, l'Australie et l'Océanie ! On "sent" d'ailleurs le changement dans les annonces des grands groupes occidentaux. Même les Français s'y mettent : alors que le groupe Banque Populaire-Caisse d'Epargne (BPCE) avait abandonné ses affaires africaines aux mains (expertes) de Bank Of Africa dans les années 1980, le patron de ses affaires internationales vient d'annoncer la reprise en mains des dites activités africaines au travers notamment du réseau des "BCI" (Banque commerciale internationale, présente notamment au Congo et au Cameroun) dont le taux de croissance a "tapé dans l'œil" du groupe français. Qui, aujourd'hui, se dit prêt à étudier d'autres acquisitions : face à la sous bancarisation du continent, les marges de progressions sont en effet considérables. Comme elles le sont dans bien d'autres domaines de la vie économique africaine quotidienne, la croissance africaine reposant largement sur la consommation intérieure d'une classe moyenne en pleine explosion.

    Voyez d'ailleurs le tableau 4, répertoriant les principaux indicateurs de la croissance mondiale : les IDE ne représentent même pas 10% de la formation brute de capital fixe mondiale (FBCF), issue essentiellement des épargnes nationales. Et on a vu (voir précédents articles) que les Africains, bien qu'à la traîne des Asiatiques, épargnaient toutefois bien plus que les Occidentaux (20 à 25% du PIB contre moins de 15% en moyenne en Occident) Dans ce même tableau, vous pouvez voir aussi que les revenus annuels des IDE sont supérieurs aux flux annuels des mêmes IDE : la rentabilité de ces investissements apparaît donc bien plus rapide que les investissements nationaux, éléments que ne manqueront certainement pas de noter les grandes multinationales.

    Ce sont elles en effet qui bénéficient le plus de la "mondialisation" et qui dirigent en fait le rattrapage progressif (et rapide) de l'Occident par l'Asie aujourd'hui et l'Afrique très certainement demain. Voyez les tableaux suivants, 5, 6, 7, 8 et 9. Vous voyez la montée en puissance de la Chine mais aussi de la Russie, du Brésil, du Mexique et de l'Inde. Songez qu'aujourd'hui, 10 pays "basanés" se sont insérés dans les 20 plus grands pays hôtes d'IDE. Globalement d'ailleurs, les pays en développement captent plus d'IDE que les pays riches (tableau 1) Mais, phénomène encore plus importants, les multinationales de ces pays en développement arrivent à présent au même niveau que leurs homologues des pays développés. Il n'y a en fait qu'en termes de capitalisation (valeur des actions en bourse, tableau 9) que les géants occidentaux font encore de l'effet : car les bourses occidentales dominent encore la scène financière internationale tandis qu'elles vivent une époque "virtuelle" qui donne le vertige. Il suffit d'ailleurs qu'un géant chinois s'introduise à la bourse de New York pour que sa valeur capitalistique explose : le groupe Alibaba (commerce en ligne) vient ainsi d'y placer une petite partie de son capital. Avant introduction, l'action était estimée autour de 60 $ l'unité. L'introduction fin septembre dernier s'est faite un peu en dessous de 90 $ l'unité, valorisant l'entreprise au dessus de 200 milliards de dollars, au niveau des "majors" pétrolières ou des géants américains des biens de consommation ! Gageons qu'en s'introduisant de plus en plus dans les marchés boursiers occidentaux, les multinationales des ex "pays pauvres" prendront aussi la place de leurs concurrentes occidentales en tête des classements par capitalisation...

    L'Afrique n'absorbe donc pour l'instant que 4% des investissements de ces monstres. Mais en regardant de plus près ce que cache cet agrégat peu sympathique, on voit que "le temps du Continent" approche à grand pas. Seront-ce les nouvelles multinationales des pays émergeants qui s'y précipiteront les premières ? Ou bien les élites d'affaires occidentales prendront-elles vite conscience, comme les patrons du groupe BPCE, des opportunités assez phénoménales de l'Afrique ? Ou bien encore les entreprises africaines poursuivront-elles leur envol interafricain dans l'indifférence du reste du monde ? Sans doute une combinaison des trois...

     

    1- Investissements directs étrangers en 2013

    (source : CNUCED)

    IDE entrant*

    IDE sortant*

    Pays/Régions

    2008

    2013

    2008

    2013

    Monde

    1 818 834

    1 451 965

    1 999 326

    1 410 696

    Pays développés

    1 032 385

    565 626

    1 599 317

    857 454

    Pays en développement

    668 758

    778 372

    338 354

    454 067

    Afrique

    59 276

    57 239

    4 947

    12 418

    Afrique du Nord

    23 153

    15 494

    8 752

    1 481

    Afrique de l'ouest

    12 538

    14 203

    1 709

    2 185

    Afrique centrale

    5 021

    9 904

    149

    634

    Afrique de l'est

    4 358

    6 210

    109

    148

    Afrique australe

    14 206

    13 166

    -5 771

    7 970

    * Millions de dollars

     

     

     

     

     

    2- Investissements directs étrangers interafricains 

    (source : CNUCED)

    Pays

    Stocks d'IDE*

    % du total des IDE

    Afrique du sud

    163,5

    8%

    Nigeria

    111,4

    9%

    Maroc

    44,5

    2%

    Mozambique

    13,3

    28%

    Zambie

    12,4

    20%

    Tanzanie

    9,2

    40%

    Ouganda

    7,7

    25%

    Ghana

    7,1

    30%

    Namibie

    5,8

    85%

    Madagascar

    4,9

    2%

    Botswana

    2,8

    25%

    Kenya

    2,8

    10%

    Mali

    2,3

    30%

    Lesotho

    1,6

    50%

    Burkina Faso

    1,2

    40%

    Sénégal

    1,2

    20%

    Malawi

    1,2

    20%

    Bénin

    1

    35%

    Togo

    0,9

    70%

    Rwanda

    0,8

    30%

    Guinée Bissau

    0,1

    40%

    * Milliards de dollars

    3- Nombre d'entreprises créées dans le monde par des IDE

    (Source : CNUCED)

    Pays

    2003-2008

    2009-2013

    Europe

    44

    41

    Amérique du Nord

    18

    13

    Afrique*

    10

    18

    Chine

    3

    3

    Inde

    4

    6

    Reste du Monde

    21

    19

    *

       

    Nigeria

    1

    2

    Kenya

    1

    3

    Afrique du sud

    3

    7

    Reste de l'Afrique

    5

    6

     

     

     

     

    4- Principaux indicateurs mondiaux de la croissance

    (Source : CNUCED)

    Postes

    2013*

    IDE

    1452

    Stock d'IDE

    25464

    Revenus des IDE

    1622

    PIB mondial

    74284

    Exportations mondiales

    23160

    FBCF mondiale

    17673

    * Milliards de dollars

     

    5- Les 20 premiers pays hôtes d'IDE en 2013

    (Source : CNUCED)

    Pays

    2013*

    USA

    188

    Chine

    124

    Russie

    79

    Hong Kong

    77

    Brésil

    64

    Singapour

    64

    Canada

    62

    Australie

    50

    Espagne

    39

    Mexique

    38

    Royaume Uni

    37

    Irlande

    36

    Luxembourg

    30

    Inde

    28

    Allemagne

    27

    Pays Bas

    24

    Chili

    20

    Indonésie

    18

    Colombie

    17

    Italie

    17

    * Milliards de dollars

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    6- Les 10 premiers groupes mondiaux en termes de chiffre d'affaires

    (source : Fortune)

    Sociétés

    Pays hôte

    Activités

    CA 2013*

    Wall Mart

    USA

    Distribution

    476,294

    Royal Dutch Shell

    UK

    Hydrocarbures

    459,599

    Sinopec Group

    Chine

    Pétrole/Chimie

    457,201

    China National Petroleum

    Chine

    Hydrocarbures

    432,008

    Exxon Mobil

    USA

    Hydrocarbures

    407,666

    BP

    UK

    Hydrocarbures

    396,217

    State Grid

    Chine

    Electricité

    333,386

    Volkswagen

    Allemagne

    Automobiles

    261,539

    Toyota Motor

    Japon

    Automobiles

    256,455

    Glencore

    Suisse

    Mines

    232,694

    * Milliards de dollars

     

     

    7- Les 10 premiers groupes mondiaux en termes de bénéfices

    (source : Fortune)

    Sociétés

    Pays hôte

    Activités

    Bénéfices 2013*

    Vodafone

    UK

    Communications

    94,132

    Fannie Mae

    USA

    Prêts hypothécaires

    83,963

    Freddie Mac

    USA

    Prêts hypothécaires

    48,668

    Indust & Ccial Bank of China

    Chine

    Banque

    42,718

    Apple

    USA

    Informatique

    37,037

    Gazprom

    Russie

    Hydrocarbures

    35,769

    China Construction Bank

    Chine

    Banque

    34,912

    Exxon Mobil

    USA

    Hydrocarbures

    32,58

    Samsung Electronics

    Corée du Sud

    Informatique

    27,245

    Agricultural Bank of China

    Chine

    Banque

    27,05

    * Milliards de dollars

    8- Les 10 premiers groupes mondiaux en termes d'emplois

    (source : Fortune)

    Sociétés

    Pays hôte

    Activités

    Employés en 2013

    Wall Mart Stores

    USA

    Distribution

    2 200 000

    China National Petroleum

    Chine

    Hydrocarbures

    1 602 898

    Hon Hai Precision Industry

    Taïwan

    Electronique

    1 110 000

    Sinopec Group

    Chine

    Pétrole/Chimie

    961 703

    China Post Group

    Chine

    Poste

    954 419

    State Grid

    Chine

    Electricité

    867 836

    Volkswagen

    Allemagne

    Automobiles

    572 800

    US Postal Service

    USA

    Poste

    554 365

    Aviation Industry Corp. Of China

    Chine

    Aéronautique

    507 306

    Compass Group

    UK

    restauration collective

    506 699

     

    9- Les 20 premiers groupes mondiaux en termes de capitalisation

    (source : PwC -PriceWaterhouse&Coopers)

    Sociétés

    Pays hôte

    Activités

    Capitalisation 2013*

    Apple

    USA

    Technologies

    469

    Exxon Mobil

    USA

    Hydrocarbures

    416

    Google Inc

    USA

    Technologies

    409

    Microsoft

    USA

    Technologies

    318

    Berkshire Hathaway

    USA

    Finance

    286

    Roche Holding

    Suisse

    Pharmacie

    266

    Johnson & Johnson

    USA

    Pharmacie

    261

    General Electric

    USA

    Industries électriques

    256

    Wells Fargo & Co

    USA

    Finance

    244

    Nestlé

    Suisse

    Industries alimentaires

    244

    Wall Mart

    USA

    Distribution

    242

    Royal Dutch Shell

    UK

    Hydrocarbures

    238

    Petro China

    Chine

    Hydrocarbures

    225

    Novartis

    Suisse

    Pharmacie

    224

    Chevron

    USA

    Hydrocarbures

    220

    JP Morgan Chase

    USA

    Finance

    215

    Procter & Gamble

    USA

    Biens de consommation

    213

    Samsung Electronics

    Corée du Sud

    Technologies

    209

    Pfizer

    USA

    Pharmacie

    205

    HSBC Holding

    UK

    Finance

    199

    * Milliards de dollars


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :