• L'imbécilité allemande

    L’imbécilité allemande

    Novembre 2011

     

    Vous venez d’assister, au cours des dernières semaines, à la plus fabuleuse connerie économique européenne depuis le krach des années 1930 : alors que la politique de rigueur imposée à la Grèce a porté son endettement public de 298 milliards d’euros à 365 milliards et qu’il faudra attendre 2020 ou 2025 maintenant pour que le dit endettement redescende à son point de départ, le tandem Merkel-FMI (dans la réalité, notre Sarkozy n’a pas vraiment droit à la parole) en rajoute une couche en imposant le même scénario à l’Italie avant, sans doute, de devoir l’appliquer à tous les pays sudistes de l’Europe (dont la France) Et cette rigueur n’est appliquée qu’aux classes non privilégiées, pauvres et moyennes. Soit, de toute évidence, une baisse des demandes intérieures impliquant ipso facto l’adaptation de l’appareil productif à cet état de fait, soit un recul des investissements productifs et des licenciements supplémentaires. Les appareils statistiques européens, totalement aux mains des gouvernements libéraux, annoncent de ce fait des « reculs de la croissance » dans toute l’Europe alors que nous voyons bien, « à ras la terre », que nous sommes déjà en récession depuis au moins un an : on nous répète à l’envie que les prix immobiliers montent, comme si la dite récession n’existait pas. En omettant de vous dire que les prix ne montent qu’en certains endroits (les centres des grandes villes, les bords de mer) tandis que le nombre de transactions a terriblement diminué. Les vendeurs n’ont pas vraiment besoin de vendre tandis que les acheteurs capables d’acheter aux prix demandés sont peu nombreux face à des banques qui ne prêtent plus qu’aux riches, CQFD ! Car ailleurs, c’est toujours le même manque de logements pour les gens « normaux » qui n’ont pas vraiment les moyens de payer des loyers exorbitants. Il n’y a guère qu’en Bretagne, je crois, que la construction de logements sociaux a permis de faire baisser les loyers et qu’on peut se loger décemment sans se ruiner. En tout cas, je sais qu’à Lannion, par exemple, la mairie a su faire baisser la pression sur les prix locatifs, les propriétaires de droite hurlant d’ailleurs à la mort dans les journaux locaux…

    Tous les autres indices sont au rouge : ventes d’automobile, ventes d’équipements ménagers, nombre de faillites, licenciements, etc., etc. Même les paiements « B to B » (entre entreprises) se sont considérablement allongés et les services de recouvrement connaissent, eux, de très bons jours. Des avocats se reconvertissent d’ailleurs dans ce business, plus lucratif pour eux que leurs affaires habituelles. Voyez également les pub pour la chirurgie des yeux (les « DLMA » ou dégénérescences maculaires), ça n’existerait pas si les chirurgiens oculaires étaient débordés. Voyez les baisses de prix partout alors que nous ne sommes pas en période normale de solde : croyez vous que le textile se porte bien ? Et vos salaires ? Et le boulot de vos enfants ? Et… Mieux vaut s’arrêter, si nous étions encore en période de croissance, vous le verriez autour de vous !

    Nous sommes donc, d’ores et déjà, en pleine crise économique et nos dirigeants font comme avant la 2eguerre mondiale, issue de la crise économique de 1930 : de la rigueur. Et tout cela sous le joug d’une Allemagne qui se gausse des Européens du sud, ces feignasses, alors que son endettement est supérieur à celui de la France et que un nombre incalculable des ses actifs sont dans une situation de précarité digne du 19esiècle. Mais les riches se portent bien, merci pour eux, tout comme en France ou en Angleterre ou aux Etats Unis. Sachez à cet égard qu’avant 1930, le progressisme étatique n’existait plus. Dans tout l’Occident, c’était des libéraux qui gouvernaient, déjà opposés aux Soviétiques. D’où leur connerie face à la crise, connerie qu’ils réitèrent aujourd’hui. Mais ce qu’il y a de pire aujourd’hui, c’est que ce sont les Allemands qui poussent au crime, des Allemands qui, pourtant, devraient savoir où le dit crime peut mener et où il les a mené. Ils sont donc imbéciles collectivement (l’opposition des Verts et du SPD est d’accord avec Merkel sur la politique de rigueur, il n’y a que Die Linke, le Front de Gauche allemand, a prôner le vrai réalisme) et vous pouvez donc leur cracher au visage tout comme après leurs défaites aux deux guerres mondiales : ils n’ont rien appris du passé et ces soi-disant « cousins » des Français ne méritent vraiment pas de faire partie de notre famille latine !

    Car, en outre, ils ne voient pas que 60% de leurs exportations sont à destination des pays européens dont, principalement, leurs voisins italiens et français. Sous forme de bagnoles de luxe et de machines outils qu’on peut trouver aussi et en moins cher au japon ou aux Etats Unis. Si nos économies continuent à régresser, la leur régressera fatalement. Et comme ils n’ont pas de marges de manœuvre, leur économie ne reposant que sur les exportations, je vous fais grâce du chaos qu’ils vont très probablement connaître. Car la fin du « rêve allemand » aura fatalement des conséquences politiques non négligeables dans un pays qui fut à moitié communiste des décennies durant. L’Allemagne peut retrouver son environnement des années 1920-1930, quand une extrême droite des plus monstrueuses fleurit et sur la crise économique, et sur la montée de l’extrême gauche. Comme en plus les Allemands sont à nouveau bouffis d’orgueil…

    Bref, leurs dirigeants et tout ceux qui les maintiennent au pouvoir sont de vrais imbéciles, il n’y a pas d’autres mots. Et continuer, dans ces conditions, à faire du « couple franco-allemand » le moteur de l’Europe, est tout aussi imbécile. Cela a abouti, on vient de le voir, à la nomination de financiers issus de fonds d’investissements pourris et d’agences de notation à la tête de la Finance européenne (banque centrale et Fonds de défense de l’euro). Fallait le faire, ces imbéciles l’on fait !!!


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :