• Le déclin occidental, suite

    Surtout ne vous blanchissez pas la peau !

    Dans un demi-siècle, le noir sera nettement plus apprécié que le blanc, statistiques à l'appui...

     

    Où trouve-t-on des "Peaux noires" aujourd'hui ? En Afrique, bien sûr, surtout au sud du Sahara. Mais les pays arabes en comptent aussi pas mal car ils ont beaucoup importé d'esclaves subsahariens depuis plus de mille ans. Et s'ils firent châtrer les hommes pour se prémunir, justement, de la négritude mixte, ils firent aussi beaucoup d'enfants aux femmes... L'Amérique en héberge aussi un grand nombre du fait cette fois-ci non des razzias mais de la traite : deux noms différents pour une même horreur, cette dernière ayant toutefois duré moins longtemps que la première. Avec donc et pour l'instant moins d'incidence sur la mixité...

    Le gros des peaux foncées hors du sol africain ne se situe toutefois pas dans ces contrées esclavagistes mais dans la péninsule indienne où les autochtones avaient la peau noire avant que les Indo Européens ne viennent contaminer leurs génomes. Si bien que les dites peaux noires continuent à représenter une partie plus que notable du 1,2 milliards d'habitants de la seule Inde, sans compter le Pakistan ni le Bengladesh. Notez que l'Inde continue à croître démographiquement à raison de plus de 1,2% par an...

    Globalement donc, en incluant à ces données celle des Aborigènes d'Australie, noirs eux aussi mais victimes d'une tentative d'extinction de masse de la part des Anglais, on peut compter aujourd'hui plus d'un milliard de Terriens à peau noire, 17% grosso modo de la population mondiale. Si l'on part du fait que les dits Terriens avaient tous la peau noire à l'origine de l'Humanité, c'est peu. Mais si l'on part du début du 19e siècle où la population subsaharienne ne comptait même plus 100 million d'habitants, le noir ne représentant alors même pas 10% de la population mondiale, on doit considérer qu'il s'agit bel et bien d'un renouveau. D'autant que l'accélération de la fécondité des femmes noires est récente, datant seulement des années 1960, après le départ des colons blancs.

    Voyez le tableau 1, il est plus qu'explicite : hors le cas de la petite Libye, les pays subsahariens trustent littéralement les premières places de la dynamique démographique mondiale. Alors que les grands pays "blancs" (voir tableau 2), pour la plupart déjà pas mal "teintés" par l'immigration, ont des croissances démographiques plus que faiblardes quand pas déjà en berne comme les cas assez extraordinaires de l'Allemagne ou de l'Italie : en Allemagne, le point de non retour à été dépassé et le maintient d'une population suffisante dépend aujourd'hui essentiellement de l'immigration, turque et est-européenne pour l'instant. L'Italie et la Grèce sont sur le même chemin de déclin démographique absolu, soit le remplacement progressif de la population barbaro-latine d'origine par une population exogène.

    J'ai rajouté aux chiffres démographiques une donnée sur les efforts de chaque pays dans le domaine de l'Education. Dans vos pays jeunes et encore très ruraux, ces efforts peuvent apparaître insuffisants et ils le sont très certainement sauf dans les pays dont le rang est en rouge : 7 pays subsahariens, Lesotho en tête, qui ont visiblement parié sur l'avenir et sur leurs jeunes.  Mais les statistiques onusiennes ne permettent pas de contrebalancer les données brutes par l'histoire de chaque pays et le fait que, dans beaucoup, l'urgent était d'alphabétiser la population. Ne venaient pas alors grever les budgets publics des dépenses lourdes comme la création d'infrastructures secondaires et universitaires qui, dans bon nombre de pays, n'en sont qu'au tout début : les dépenses éducatives de l'Afrique sont appelées à croître au contraire de celles des pays développés (tableau 2 toujours) où les pics de l'après 2e Guerre Mondiale et du baby boom qui a suivi sont déjà du passé. Et comme ces pays vieillissent vite, très vite même, ce sont les budgets santé et infrastructures de fin de vie qui explosent. De ce seul point de vue, indépendamment des tendances économiques, le déclin occidental est évident.

    De même qu'il est déjà inscrit en pointillé dans le monde asiatique : en 2012 et pour la première fois dans son histoire récente, la Chine a connu un recul démographique net ! Certes, le mouvement a été stoppé l'année suivante (+0,46%) et le gouvernement chinois vient de supprimer sa politique de l'enfant unique par famille. Mais le niveau de vie chinois s'élève très vite, la conjoncture mondiale (baisse des achats occidentaux) ayant en outre incité les dirigeants chinois à réorienter la production du pays vers son marché intérieur. Or la fécondité moyenne a toujours baissé avec l'élévation du niveau de vie et le travail féminin qui est à la fois une conséquence et une cause de cette élévation du niveau de vie. Phénomène que vous pouvez en plus vérifier avec les données japonaises : solde démographique négatif et vieillissement déjà très engagé (les dépenses éducatives comptent parmi les plus faibles des pays développés)

    Faites vos comptes ! Sans même avoir besoin de projeter les chiffres des tableaux et de recalculer les données actuelles en fonction de vos projections, vous pouvez constater que :

    - le nombre d'Occidentaux blancs a commencé à décroître ;

    - celui des Asiatiques non noirs est appelé au mieux à se stabiliser ;

    - tandis que celui des Africains noirs n'a commencé que récemment à croître, une tendance aussi récente et aussi forte ne pouvant être rapidement stoppée. Songez que tous les grands pays subsahariens ont une croissance démographique annuelle supérieure à 2% ! Et que, globalement, le nombre des Noirs d'Afrique croît de quelques 20 millions d'individus tous les 365 jours, 55 000 par jour !!

    L'ère du "Black is beautifull" approche donc à grand pas, naturellement, sans autre effort à faire que de procréer. Bien sûr, ce mouvement ne se fait pas sans heurts et difficultés. Les exodes ruraux en nombre, le chômage, l'insécurité dans les grandes villes, la difficulté de gérer des pays comptant beaucoup de jeunes au sang chaud, etc. Mais ceux qui vous disent de ne pas faire d'enfants sont passés par là, tous sans exception, avant que de devenir riches. Et frileux, recroquevillés sur leur argent comme autant d'Harpagon du 21e siècle, préférant la ruine de leur civilisation au partage équitable et salvateur des richesses. La vie est bien faite finalement : c'est cette folie d'enrichissement qui les perd. Avez-vous jamais entendu parler ne serait-ce que d'un seul "Golden boy" à la tête d'une famille nombreuse ?!

     

     

    Tableau 1 : Les pays africains face à la démographie (D) et l'éducation nationale (EN) en 2013

    Source : Worldfactbook, CIA, 2013

    Pays

    Rang D

    Rang EN

    Croissance démographique (%)

    Part du PIB consacrée à l'éducation (%)

    Libye

    1

     

    4

     

    Zimbabwe

    2

    158

    4,38

    2,5

    Sud-Soudan

    3

     

    4

     

    Niger

    6

    94

    3,32

    4,5

    Ouganda

    5

    134

    3,32

    3,3

    Burundi

    7

    36

    3,08

    6,1

    Burkina Faso

    8

    111

    3,06

    4

    Mali

    10

    82

    3,01

    4,8

    Ethiopie

    12

    89

    2,9

    4,7

    Zambie

    13

    168

    2,89

    1,4

    Congo Brazzaville

    16

    33

    2,86

    6,2

    Bénin

    17

    58

    2,84

    5,4

    Tanzanie

    18

    34

    2,82

    6,2

    Angola

    19

    127

    2,78

    3,5

    Malawi

    20

    57

    2,74

    5,4

    Togo

    21

    91

    2,73

    4

    Rwanda

    22

    81

    2,7

    4,8

    Madagascar

    23

    150

    2,65

    2,8

    Guinée

    24

    140

    2,64

    3,1

    Guinée Equatoriale

    25

    173

    2,58

    0,6

    Libéria

    27

    147

    2,56

    2,8

    Congo Kinshasa

    28

    159

    2,54

    2,5

    Nigeria

    29

     

    2,54

     

    Sénégal

    30

    50

    2

    5,6

    Mozambique

    33

    76

    2,44

    5

    Erythrée

    35

    164

    2,36

    2,1

    Sierra Leone

    36

    125

    2

    3,6

    Gambie

    38

    112

    2,29

    3,9

    Mauritanie

    37

    114

    2,29

    3,9

    Kenya

    40

    25

    2,27

    6,7

    Djibouti

    41

    9

    2

    8,4

    Ghana

    43

    12

    2,19

    8

    Rép. Centrafricaine

    45

     

    2,14

     

    Cameroun

    50

    137

    2,04

    3,2

    Côte d'Ivoire

    52

    90

    2

    4

    Comores

    53

    17

    1,97

    7,6

    Gabon

    54

     

    1,96

     

    Guinée-Bissau

    57

     

    1,95

     

    Tchad

    58

    146

    1,95

    2,9

    Sao Tome & Principe

    59

     

    1,94

     

    Algérie

    61

    100

    1,9

    4,3

    Egypte

    63

    117

    1,88

    3,8

    Soudan

    65

     

    1,83

     

    Somalie

    73

     

    1,67

     

    Cap Vert

    86

    54

    1,41

    5,6

    Botswana

    90

    15

    1,35

    7,8

    Swaziland

    99

    11

    1,17

    8

    Maroc

    112

    56

    1,04

    5,4

    Tunisie

    121

    35

    0,95

    6,2

    Namibie

    139

    10

    0,75

    8

    Maurice

    143

    122

    0,68

    3,7

    Lesotho

    164

    1

    0,34

    13

    Afrique du Sud

    222

    38

    -0,45

    6

     

     

    Tableau 2 : Principaux pays développés face à la démographie (D) et l'éducation nationale (EN) en 2013

    Source : Worldfactbook, CIA, 2013

    Pays

    Rang D

    Rang EN

    Croissance démographique (%)

    Part du PIB consacrée à l'éducation (%)

    Irlande

    100

    30

    1,16

    6,5

    Australie

    107

    71

    1,11

    5,1

    Argentine

    119

    44

    0,98

    5,8

    Etats Unis d'Amérique

    124

    60

    0,9

    5,4

    Espagne

    140

    77

    0,73

    5

    Grande-Bretagne

    147

    52

    0,55

    5,6

    France

    153

    40

    0,47

    5,9

    Chine

    155

     

    0,46

     

    Italie

    163

    87

    0,34

    4,7

    Russie

    199

    110

    -0,02

    4,1

    Pologne

    203

    72

    -0,09

    5,1

    Japon

    206

    121

    -0,1

    3,8

    Allemagne

    212

    68

    -0,19

    5,1


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :