• Le Front de Gauche : une affaire byzantine

    Le Front de Gauche : une affaire byzantine

    (novembre 2013)

     

    Si j'en crois Jacques Généreux qui a fourni une excellente interview dans "Rue 89", les "hésitations" (entendez par là les erreurs apparentes de jugement) de Mélenchon seraient dues à la présence des Communistes au sein du Front de Gauche. Ceux-ci, en effet, seraient contre la sortie de l'Europe en sus d'être hostiles à une rupture totale avec le Parti socialiste.

    Reformulons : le PC fait encore partie de bon nombre de majorités municipales, partenaire de (pseudo) socialistes pour qui toute attaque de la construction européenne serait une déclaration de guerre en bonne et due forme. Et les élus communistes pèseraient donc comme des fous pour empêcher que la guerre soit déclarée entre eux et leurs partenaires locaux comme nationaux.

    Je veux bien... D'autant que les militants communistes sont majoritairement liés aux élus municipaux, on vient de le voir à Paris où une grosse majorité d'entre eux a voté pour une alliance dès le premier tour avec le PS. On voit se dessiner des itinéraires identiques un peu partout en province où les élus ne font pas le poids face aux hiérarques locaux socialistes.

    Et pendant ce temps là, Marine monte, monte, monte, quasi irrésistiblement. Tout cela me fait penser aux querelles de Byzance peu avant que Mehemet II ne s'empare de la ville. Il est vrai réduite à ses murailles depuis que les Arabes eurent fini de conquérir les terres avoisinantes (mais l'essentiel, jusqu'à la conquête arabe, soit les commissions juteuses sur le commerce des routes de la soie, restait aux mains des Byzantins) Marine est donc là, aux portes du Pouvoir, tandis que Mélenchonistes et Communistes, les deux principales composantes du Front de Gauche, se disputent sur l'intérêt ou non de prôner la sortie d'une Europe qui...est en train de se casser la gueule : il n'y a guère plus que les "élites" européennes à défendre cette boutique en flammes. Les Anglais veulent s'en retirer pour se tourner plus encore vers l'Amérique ; le Sud européen ne tient que tant que Bruxelles paye ; les nouveaux venus font du dumping social à tire-larigot et, in fine, les Français ne veulent plus très majoritairement de cette Europe ultra libérale et ultra autoritaire. Bref, on ferait un référendum que les Europhiles seraient littéralement écrasés...

    Marine gagnera dès 2017, il n'y a pas d'autre issue visible à ce jour : les pseudo socialistes vont apprendre très vite maintenant, dès l'année prochaine, ce qu'il en coûte de renier et leur parole et leurs origines, réduits qu'ils sont aujourd'hui à des fonctionnaires bornés soutenant une armée d'énarques nuls, totalement fermés à ce qui leur est étranger - c'est-à-dire à peu près tout !- tandis que la droite continue à faire preuve de son incompétence et de sa désunion. Contrairement d'ailleurs à Mélenchon, je pense, moi, que la présence de patrons à la marche des bonnets rouge  ne signifie pas que les salariés qui y étaient présents en plus grand nombre étaient des "esclaves" : il y eut aussi des aristocrates qui soutinrent la Révolution Française. Lesquels aristo votèrent en grand nombre pour l'abolition des privilèges. Ce qui n'empêcha pas Robespierre puis Bonaparte de parvenir au pouvoir, donc au jacobinisme de l'emporter au final. Les mouvements de masse sont complexes, visiblement trop pour Mélenchon et son entourage...

    C'est donc Marine qui récupérera le dit mouvement des bonnets rouges. Parce que des crétins l'on pris de haut à gauche, partout, des intellectuels de mes deux de la mouvance Nouvel Obs aux syndicalistes visiblement limités du Front de Gauche. Le byzantinisme conçu comme méthode de pensée, quelle classe ! Faut-il donner des leçons de politique à tout ce monde tant de la fausse gauche que de la vraie ? "Feignons de les précéder puisqu'ils nous échappent" disait je ne sais plus quel cacique du vieux Parti Radical. Jamais les Léninistes ne se seraient trompés à ce point, eux qui surent faire d'une mutinerie militaire une gigantesque révolution. Et jamais les premiers socialistes, disparus avec Jaurès, n'auraient osé traiter des manifestants "d'esclaves". Jamais !

    Je n'en peux plus de ces ratiocinations crétines qui font, par exemple, qu'aucun parti de gauche n'attaque notre lobby militaro-industriel parce qu'ils y a des ouvriers qui sont employés par ce lobby. Et après ? Si l'on veut réussir, il faut être universaliste, pas épicier. La vraie gauche a d'ores et déjà perdu parce qu'elle n'est jamais sortie de la gangue politicienne héritée du PS. Parce qu'elle n'a jamais osé s'en désengluer. Alors ces gauches, la vraie comme la fausse, ne font et ne feront qu'accompagner le déclin anglo-saxon sans tenter d'en sauver ce qui peut l'être du génie latin. En tournant le dos à nos ancêtres qui bataillèrent un siècle pour sauver le dit génie des griffes de Buckingham, qui osèrent, les seuls en Occident, discuter avec les Arabes et qui inventèrent la devise "Liberté, Egalité, Fraternité".  Qu'ils se retournent, juste un instant, juste le temps d'avoir honte. Mais il est vrai qu'ils ont déjà abandonné Jeanne d'Arc au FN...

    Oserais-je espérer qu'un peu du dit génie latin sortira tout de même de cette Afrique que nos intellectuels dits de gauche n'arrêtent pas de conspuer et de regarder de haut mais qui s'est enfin réveillée. Et dont l'essor puise à tant de sources, endogènes comme extérieures, que mon espoir n'est pas forcément vain. Car je ne crois plus maintenant que nous puissions rien faire contre le naufrage occidental. Nous avons perdu nos valeurs humanistes pour quelques dollars de plus et même les bonnets rouges font du catégoriel. Le Tie Party ne pense qu'à prendre sa revanche, Cameron ose nous refaire le coup du modèle britannique et l'extrême droite gagne du terrain dans toute l'Europe. Est-ce si difficile d'ouvrir les yeux ?

    Je m'y attendais, mais je ne pensais pas qu'il serait aussi dur d'assister à la chute de sa civilisation. Y eut-il quelques âmes lucides à Byzance la veille de sa fin ? Mais la vie continue : l'Occident est mort, vive l'Asie ! Et vive l'Afrique demain !


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :