• Sado-masochisme

    Con de blanc !<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Sado-masochisme<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Nous autres, Blancs, on est quand même fortiches ! Hier encore, Bush junior était dans ses petits souliers : il avait perdu Aznar puis Berlusconi et il ne lui restait comme alliés que les jumeaux de Varsovie –l’un est président, l’autre est premier ministre- et, surtout, le fringant Tony Blair. Et puis voilà que ce dernier annonce son départ en juillet prochain, remplacé par un ministre des Finances –à Londres, on dit « Chancelier de l’Echiquier », je me demande bien pourquoi mais j’ai la flemme de chercher- nettement moins porté sur les affaires irakiennes. Tout nu qu’il est alors, le PDG des Yankees !

    <o:p> </o:p>

    Vous avez tout faux si vous le pensez (qu’il est tout nu) : car Sarkozy a été élu à Paris, un pote à lui, tandis que Benoît 16, vous savez, le successeur de Jean-Paul 2 à Rome, n’arrête pas de déconner façon extrémiste religieux américain. La dernière en date : selon lui, l’Eglise catholique n’a « en rien porté atteinte aux civilisations précolombiennes » ! Qu’est ce que ça aurait été si elle y avait porté atteinte, aux dites civilisations d’avant les conquistadors ! Je signale en passant à Benoît que Bush n’est pas catholique : il est protestant.

    <o:p> </o:p>

    L’autre qui doit en soupirer d’aise, c’est bien entendu Sarkozy : il a annoncé la fin de la repentance, le pape confirme officiellement. Je vous ai dit qu’on est les plus fortiches. Car, avant de sonner la mise à mort du regret occidental, on s’était quand même pas mal défaussé sur vous de tous vos malheurs passés, présents et à venir. J’ai d’ailleurs du mal, tellement on s’est défaussé, à trouver aujourd’hui un nègre qui accuse nos ancêtres et nos dirigeants plus qu’il n’accuse ses propres dirigeants et ses propres compatriotes. En fait, on sonne l’hallali contre la repentance occidentale alors que les Africains eux-mêmes se repentent. On est vraiment les cadors de la com, nous, les Blancs avec une majuscule que je me vois forcé de rajouter à notre qualificatif.

    <o:p> </o:p>

    On a créé en fait un gigantesque complexe chez les noirs, avec une minuscule devant le qualificatif puisque ils sont les perdants. Vous pensiez que Michael Jackson était une erreur, une exception ? Faux ! Il n’était qu’un pionnier, un précurseur… Tenez, prenez l’écrivain camerounaise Calixthe Beyala : elle pond coup sur coup deux bouquins pour plaire aux Blancs. Le premier pour défendre les fermiers blancs du Zimbabwe ; le second pour avouer son amour passionné pour un présentateur de télé blanc. Lequel, écrit-elle, l’a fait vachement souffrir mais c’est normal : dans le sado-masochisme, faut un maso et un sado. Nous les Blancs, on a pris le rôle du sado, c’est quand même plus confortable.

    <o:p> </o:p>

    Si, si, je vous l’assure, c’est plus mieux que l’inverse. Essayez, vous verrez. Tenez, commencez par vous demander pourquoi vous paraissez à la traîne du développement. Mais plus en vous battant la coulpe et en ouvrant un peu les yeux : vos dirigeants sont nuls ? Mais que dirigent-ils vraiment ? La Banque mondiale et le FMI ont cassé les Etats africains, leurs budgets et leurs politiques économiques sont concoctées à Washington et à Bruxelles et l’aide internationale, même pillée par vos ministres, ne compte pas : son poids est inférieur à 0,3 ou 0,4% du PIB africain. Regardez plutôt ce qui a « boosté » le développement des autres, soit les Européens et les Asiatiques : en fait l’existence de grandes villes et un fort exode rural, ainsi que l’accélération des échanges commerciaux internationaux. En point de mire ici : la Route de la soie. Quand la dite route de la soie vous a atteints, ce fut pour bousiller votre culture et vos cités. L’Amérique précolombienne ne s’en est pas remise, les Africains ont tenu malgré les deux chocs de l’esclavage et de la colonisation. Mais chut ! Tout est de votre faute : vous n’aviez qu’à pas assécher le Sahara et  ne pas vous trouver ailleurs qu’entre Londres et Pékin !

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :