• Un Africain, ça crève forcément de faim !

    Article pour le Gri-Gri International, juin 2008<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    Rubrique : Con de blanc<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Un Africain, ça crève forcément de faim !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Je voulais vous raconter une histoire belge, vous savez, ce ministre des Affaires étrangères qui veut « contrôler Kabila » après que son pays l’ait débarrassé de son principal opposant. Et puis, comme ça, en passant, j’ai été voir si les dires misérabilissimes de mes congénères blancs –mais aussi de quelques Nègres patentés, dont le président du Bénin, Boni Yayi- sur la production agricole africaine étaient vrais.

    <o:p> </o:p>

    Faut d’abord que je vous résume le problème : vue la hausse du prix du pétrole, des Occidentaux, Allemagne en tête, mélangent des huiles agricoles à l’essence pour faire baisser le prix à la pompe. La demande de produits agricoles à usage énergétique dope alors le marché international des produits alimentaires dont les prix s’envolent. Et, là, c’est le bouquet ! Quand, chez vous, les gens se révoltent contre la vie chère, on dit en Occident qu’il s’agit « d’émeutes de la faim » Et, à présent, puisque personne n’est venue dire aux foules que tout ça, c’est des conneries, les « experts » mondiaux ainsi que quelques politiques qui n’y connaissent visiblement rien (dont Boni Yayi), imaginent que vous crevez véritablement de faim et que vos paysans, non seulement n’ont pas suivi en production l’augmentation de vos populations, mais qu’ils ont en plus régressé. Et je parie trois crachats belges contre un haussement d’épaule congolais que bon nombre d’entre vous croyez en ces fadaises…

    <o:p> </o:p>

    Car il s’agit de fadaises : j’ai été voir ce qu’il en était sur le site de la FAO, cet organisme si décrié par les politiciens blancs (parce que ses statistiques dérangent leurs dires abscons). L’Afrique subsaharienne est la partie du monde, avec l’Asie du sud est, où la production agricole a le plus augmenté depuis la fin du 2e millénaire. De 20% dans les zones affectées par la sécheresse jusqu’à 50% et plus dans les autres zones.

    <o:p> </o:p>

    Alors pourquoi ces affirmations mensongères ? Pour deux raisons je crois :

    -         Un, côté blanc, ça paye mieux médiatiquement de faire pleurer dans les chaumières  sur les membres décharnés des pauvres petits enfants africains que de devoir dire à ses propres paysans qu’on va stopper ses conneries, à savoir le subventionnement des exportations qui cassent les marchés mondiaux et l’utilisation de ressources alimentaires pour fabriquer de l’énergie (notez que cette merveille de stupidité vient des « Verts » allemands) ;

    -         Deux, de tous côtés cette fois-ci, y compris dans les milieux gouvernementaux africains, on ne connaît pas le monde agricole subsaharien. Et on oublie même qu’au sud du Sahara, les productions vivrières échappent à l’impôt et ne sont donc pas comptabilisées. On ne sait donc pas, puisqu’il n’y a pas de chiffres, que la baisse effective des productions de produits dits « de rente », café en tête, baisse consécutive à celle des prix de ces produits, a été plus que remplacée par des produits alimentaires (les paysans gagnent beaucoup plus d’argent avec le vivrier qu’avec les « produits tropicaux » d’exportation). Pourquoi croyez-vous à cet égard que les cul-terreux sahéliens aient continué à faire du coton ? Uniquement parce qu’avec les engrais du coton, ils peuvent aussi et surtout faire du maïs. CQFD…

    <o:p> </o:p>

    Les « experts » -et Yayi !- auraient donc dû surtout regarder les importations de produits alimentaires en Afrique : celles-ci ont chuté considérablement depuis une vingtaine d’année, le continent étant aujourd’hui exportateur net de produits alimentaires. C’est peut être ça, en fait, qui gène les blancs instruits, ceux qui savent vraiment ?<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :