• Une union castratrice

    Article pour le Gri-Gri International du 28/07/07<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    Rubrique : Con de blanc<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Une union castratrice<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Bonjour ! J’ose un truc que vous auriez vous aussi osé sans hésiter : envoyer au Gri-Gri un papier sur l’échec des Etats Unis d’Afrique alors que la session 2007 de l’Union Africaine vient à peine de s’ouvrir au moment où j’écris. Ils me font marrer, les fous de l’union ! Vouloir réunir en un seul état confédéral l’Afrique du Sud qui veut dominer l’Afrique subsaharienne en attirant pratiquement toute l’Afrique australe et toute l’Afrique de l’est dans son giron, le Nigeria qui le veut aussi et qui attire plutôt l’Afrique de l’ouest tout en s’opposant commercialement aux pays des zones francs, une Afrique du nord qui est vomie par tout ce qui compte de forestiers en Afrique noire, des pays pétroliers à qui l’appétit impérialiste vient aussi vite que grimpent les prix de l’or noir, le tout sous la férule d’une Libye dont tous les Africains se foutent, faut être dingue !

    <o:p> </o:p>

    Quand j’étais à Jeune Afrique, il n’y avait que les Nord-africains pour défendre l’ex-OUA (j’ai quitté le groupe au moment où l’organisation se débarrassait du « O »). Pas un seul des rares Subsahariens n’y croyait, conscient, eux, des antagonismes économiques et politiques, voire historiques, existant entre leurs divers Etats. Faut d’ailleurs pas se cacher, on l’a fait trop longtemps, qu’il existe bel et bien deux grandes cultures subsahariennes, en sus des cultures de la diaspora noire : la culture sahélienne et la culture bantoue, toutes deux présentant des similitudes (ce sont des cultures sudistes, démonstratives et orales) mais aussi beaucoup de différences majeures, à commencer par la religion : les premiers sont musulmans, les seconds animistes et/ou chrétiens. On a tu le phénomène par  crainte des chocs de culture. Et on n’a pas empêché les dits chocs qui se multiplient aujourd’hui, au sein même de pays rassemblant, du fait des frontières coloniales, des populations des deux bords désormais opposées car découvrant leurs spécificité sans le secours des historiens (puisque ceux-ci se sont tus).

    <o:p> </o:p>

    Tout ça fait beaucoup de facteurs anti-union, non ? Que tous les chefs d’Etat africains se rencontrent une fois par an n’est pas mauvais. Mais qu’on arrête de les forcer à s’unir contre leur gré ! Laissons plutôt les compétitions économiques se multiplier, c’est saint, les pôles de développement attirer naturellement à eux ce qui doit entrer dans leurs sphères d’influence et les Etats prendre leurs exemples là où ça les chante. Aux chefs d’Etat réunis de s’attaquer alors aux vrais problèmes comme les infrastructures communes, le contrôle, si faire se peut, des migrations inter-Etats, la limitation de la course aux armements, bref, de vrais sujets internationaux que « l’Union » a empêché de traiter véritablement depuis des décennies. Les vraies unions, elles, n’arrêtent pas de croître et, notamment, la SADC autour de l’Afrique du sud ainsi que la CEDEAO autour du Nigeria et de la Côte d’Ivoire. Et ça marche, contrairement à l’Union africaine, ce mythe castrateur imposé par des Arabo-Berbères qui sont eux-mêmes incapables de s’unir alors que leurs cultures sont très proches les unes des autres !

    <o:p> </o:p>

    Les partisans de l’Union africaine m’opposeront l’exemple de l’Union européenne : en oubliant que celle-ci n’est effective que sur quelques grandes questions (la libre circulation des personnes et des biens notamment) et qu’elle comporte encore bien des antagonismes en son sein. Et en oubliant un fait majeur : l’Union européenne ne s’est pas construite autour de discours sur l’union mais sur des projets concrets comme la Communauté européenne du charbon et de l’acier ou Airbus industrie. Autour, donc et en fait, de l’Allemagne et de la France, les deux poids lourds de Bruxelles. Johannesburg est-elle prête à construire une voiture commune avec Abuja sachant que, déjà, il n’en est pas question entre Alger et Rabat ?

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :