• Y'a plus de courant chez les Nègres !

    Article pour le Gri-Gri International, quand ça reparaîtra<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    Rubrique : Con de blanc<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Y’a pu de courant chez les Nègres !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Salut, les Macaques ! Paraît que vous n’avez plus d’électricité… Ils se marrent bien, les Blancs et tous ceux qui chient sur vous à longueur de journée : pas de frigo, pas de télé, pas de jeux vidéo… Z’avez plus qu’à ressortir le soir dans la rue pour refaire le monde et re-bouffer du piment. Comme vos parents dont vous dites du mal à longueur de journée…

    <o:p> </o:p>

    C’est vrai que vous êtes bien plus beaux, vous autres les « youngs », pour faire moderne comme chez vous, bande de tarlouzes obsédées par les Anglo-Saxons… Plus personne dans les rues à partir de 20 heures – 20 heures 30, sinon des méchants qui sautent sur les premiers piétons venus après ces heures fatidiques de la télévision nationale. Et puis vous êtes tous devenus « sapeurs », cette ex maladie des Nègres blanchisés, plus cons qu’eux tu meures instantanément ! Et puis vous ne foutez plus rien, y’a plus que vos meufs, vous avez de la chance qu’elles vous acceptent encore !, qui tiennent réellement la boutique. Bref, vous avez beau insulter le présent, c’est toujours le passé qui revient vous foutre les baffes que vous méritez…

    <o:p> </o:p>

    Bon, d’accord, c’est exagéré. Y’a encore des mecs qui bossent et y’a toujours des nanas à se rouler par terre tellement qu’elle sont belles qui n’en foutent pas une rame. Revenons donc à nos moutons électriques : paraît, en Occident, que c’est la faute des gouvernants et que ceux qui ont privatisé s’en sortent nettement mieux, les veinards. Et vous allez croire ces conneries alors que vous avez les preuves contraires sous vos yeux : que je sache et par exemple, le Cameroun a bel et bien confié son électricité à un opérateur privé américain. Et ça foire comme ça n’avait jamais foiré auparavant…

    <o:p> </o:p>

    Bon, d’accord, c’est un peu beaucoup la faute de l’opérateur privé qui n’a pas investi un liard avant que vous ne le rappeliez sévèrement à l’ordre. D’ailleurs, chez lui, aux « States », c’est pas mieux : l’immense et richissime Californie a privatisé son réseau. Résultat : plein de coupures et au bord de la faillite… Mais, moi, le con de blanc, je vous donne la vérité vraie sur ce problème : un, la privatisation n’a pas arrangé les choses malgré ce que vous disent les médias de Blancs (dont Jeune Afrique). Ca les a même plutôt détériorées encore plus… Mais, deux, la vérité vraie est que face à des rentrées financières très largement insuffisantes avant la remonté générale du cours des matières premières ces dernières années, vous avez tous arbitré pour d’autres priorités que les investissements électriques. Ce, sachant que malgré les affirmations mensongères des Occidentaux , leurs aides n’a pas pesé un liard dans votre développement. Bref, vous aviez peu de moyens et une population qui demandaient plein de  trucs sympas avant la garantie d’une fourniture d’électricité sans faille et vous n’avez qu’à vous en prendre à vous même avant d’accuser vos ministres de tous les maux de la Terre !

    <o:p> </o:p>

    D’ailleurs vous n’avez pas été les derniers, si je ne m’abuse, à applaudir lors des privatisations, non ? Ce qui est dommage –et, là, vous n’y êtes pour rien, les responsables sont vos intellectuels immigrés- c’est que personne n’est plus à même, aujourd’hui, de savoir très exactement pourquoi vous devriez faire comme vos parents et sortir voir vos amis plutôt que regarder une télévision qui ne marche plus. Y’a plus que moi, le Con de blanc qui est, heureusement, lu par de plus en plus de monde sur son site. Ce pourquoi j’écris cet article quand bien même le Grigri a arrêté provisoirement sa parution. Bisous à tous…<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :